Restauration de l’église

L’église Saint  Goulven est un édifice de style gothique tardif  datant du début du XVIème siècle, augmenté de deux sacristies au tout début du XVIIIème siècle. En 1790, le  clocher et le pignon Ouest s’effondrent provoquant la destruction complète de la charpente. L’église est reconstruite deux ans  plus tard et couverte d’une voute lambrissée.

Aujourd’hui les couvertures sont usées et n’assurent plus l’étanchéité. D’autre part, la charpente présente un état général de dégradation dû à la forte présence d’aubier, à l’humidité, aux infiltrations d’eau, et au confinement des bois, une triangulation insuffisante des fermes et à quelques interventions tardives malheureuses.

Ces travaux de restauration des toitures de l’église font  suite aux diagnostics menés en 2015, par l’atelier Le Ber, charpentier, puis, en 2016 par Marie Suzanne  De Ponthaud, A.C.M.H.

Cette opération concerne la restauration des charpentes, des couvertures et des voutes lambrissées, ainsi que la création d’un réseau enterré d’évacuation des eaux pluviales afin de limiter l’humidification des murs. Des mesures seront prises pour protéger les sols, et le mobilier durant les travaux, prévus réalisés en trois tranches. Afin d’assurer la sécurité de tous et le bon déroulement du chantier, l’église sera fermée au public durant les deux premières tranches (8 mois ).

Les travaux débuteront le 17 septembre  2018, ils devraient durer 11 mois .

Entreprises intervenant sur  le chantier:

Maîtrise d’ oeuvre:   Marie Suzanne De  Ponthaud

Architecte en chef des Monuments Historiques

29160 -Crozon

A.D.P.

Economiste  de la construction

72000-Le Mans

Coordonnateur  SPS   SOCOTEC

29000-Quimper

Lot 1:  Maçonnerie -Pierre de taille         Maison     Grevet

22200 – Guingamp

Lot 2 : Charpente       Cruard

53360-Simple

Lot 3 : Couverture     Davy

22190- Plérin

Le montant des travaux s’élève à 440.000€ TTC, ces travaux seront financés par la commune  de Goulien, le Conseil Départemental du Finistère, le Conseil Régional de Bretagne, l’Etat  (Ministère de l’intérieur), l’Association de Sauvegarde de l’Art Français, et la Fondation du Patrimoine.

Pour  contribuer à la souscription  auprès de la Fondation du Patrimoine de Bretagne : www.fondation-patrimoine.org/les-projets/eglise-saint-goulven-a-goulien

 


Déroulement du chantier

14 septembre 2018

Mise en place de l’échafaudage extérieur
Rangement du mobilier dans la partie est de l’église
Les travaux débuteront par la partie ouest de l’église

3  Octobre 2018

L’échafaudage intérieur

 

Le mobilier est protégé par un encoffrement

L’échafaudage permet d’accéder  à la voûte

 

La volige est enlevée

 

18  octobre 2018Un "parapluie" est installé au dessus de la sacristie sud

Un “parapluie” est installé au dessus de la sacristie sud

La charpente de la nef

La charpente du porche

 

8 novembre 2018

La charpente restaurée de la nef

5 décembre 2018

La couverture de la nef côté sud est réalisée

Les ardoises sont fixées par des crochets inox sur des liteaux

Notice sur Christian Pelras

Né en 1934, attiré dès son adolescence par l’ethnologie qu’il découvrait lors de ses nombreuses visites au Musée de l’Homme à Paris, il débute sa carrière au Centre de Formation aux Recherches Ethnologiques de l’Université de Paris, en étudiant les métiers à tisser indonésiens ; ce sera le début d’une longue série de travaux sur l’Insulinde et l’Indonésie, dont il deviendra l’un des grands spécialistes.
Parallèlement, il poursuit son cursus universitaire en entreprenant l’étude ethnologique d’un village alsacien, D’octobre 1960 à décembre 1961, il effectue son premier séjour en Indonésie. Quelques temps après son retour en France, il est engagé pour réaliser la monographie d’une petite commune bretonne, Goulien, dans le cadre du grand projet interdisciplinaire dit des « enquêtes de Pont-Croix », sous la direction de Robert Gessain, parallèlement aux études particulières menées à Plozévet par différents spécialistes des sciences sociales.
C’est ainsi qu’il séjournera à Goulien, avec son épouse Marie Thérèse de septembre 1962 à Juin 1964.

christian-et-marie-therese-pelras<chasse|>

Il poursuivra ensuite sa carrière au CNRS, dans plusieurs régions de l’Insulinde, surtout en Indonésie (Java, Bali, Sumatra, Célèbes…), mais aussi en Malaisie, et à Singapour ; il se spécialisera dans l’étude d’un groupe ethnique, les Bugis, ce sera d’ailleurs le thème du dernier ouvrage qu’il a publié en 2010 : « Explorations dans l’univers des Bugis. Un choix de trente trois rencontres » aux éditions Cahiers de l’Archipel (disponible à la bibliothèque ).

les-bugis

Il a participé à la création de la revue « Archipel » destinée aux chercheurs en sciences humaines et sociales, spécialisés dans l’Indonésie. Tout au long de sa carrière de chercheur et d’enseignant, jusqu’à sa retraite en 1999, Christian Pelras a publié de nombreux ouvrages, articles dans des revues spécialisées, et réalisé de nombreuses collections ethnographiques, rassemblé une importante documentation photographique et cinématographique. Les films réalisés à Goulien ont été déposés à la Cinémathèque de Bretagne à Brest, et plus de quatre heures  de prises de vues sont consultables sur le lien suivant :

Cinemathèque de Bretagne

video-goulien

Le livre et le film sur Goulien ont été le fruit d’un long travail de terrain. Lors de sa première visite en juin 1962, il eut d’abord de longues entrevues avec le recteur, le maire, le secrétaire de mairie. Il vint s’installer en septembre et fut d’abord logé dans un bâtiment désaffecté de l’école, et passa le premier mois à rendre visite à tous les conseillers municipaux ainsi qu’aux plus vieux habitants de la commune, sa venue dans la commune avait été annoncée en chaire par le recteur, l’abbé Auffret, qui par la suite lui donna des cours de breton. Son épouse vint le rejoindre en octobre et ils occupèrent successivement deux penn ti, vivant comme les habitants de Goulien et participant tous les deux avec les agriculteurs aux grandes journée de travaux (arrachage de pommes de terre, etc…)
Le travail ethnologique de Christian Pelras a revêtu différents aspects avec, notamment, l’établissement d’un recensement de tous les ménages de la commune, des entretiens et des enquêtes systématiques auprès des responsables des différents groupements et associations, des visites régulières auprès de quatre exploitations agricoles choisies pour montrer la diversité des modes de production, une participation à la vie collective (cérémonies religieuses, réunions, fêtes familiales).
A l’issue de son séjour à Goulien, Christian Pelras compléta son travail par des recherches en bibliothèque et en archives et quelques nouvelles visites à Goulien. Il présenta alors, en juin 1966, une thèse de troisième cycle devant l’université de Paris, document qui fut ensuite publié par les éditions Masson, sous le titre « Goulien, commune rurale du Cap Sizun (Finistère) – Etude d’ethnologie globale. ».

goulien-par-c-pelras-1966

Pendant tout son séjour à Goulien, Christian Pelras avait filmé en 8 mn des scènes de la vie quotidienne. En 1991, il est venu présenter un montage de ses films au cours de 2 séances très suivies par la population de Goulien.

Pour étudier l’évolution considérable de la société entre 1962 et la fin du XX ème siècle, Christian Pelras a passé dix semaines d’enquêtes intensives à Goulien, au premier semestre 1999, ce qui lui a permis d’ajouter une deuxième partie à son étude, et de publier en 2001, aux Presses Universitaire de Rennes, « Goulien, commune bretonne du Cap Sizun. Entre XIXème siècle et IIIème millénaire ».

goulien-par-c-pelras

Par tout ce travail, Christian Pelras a laissé à notre commune, un témoignage inestimable sur notre passé récent, et a montré que, pour un ethnologue, la meilleure façon pour étudier une population c’est de la respecter, de vivre son quotidien et de partager certaines de ses valeurs.
Merci Monsieur Pelras
Des documents retraçant la carrière professionnelle ,les publications et les travaux
de Christian Pelras sont consultables à la bibliothèque et à la mairie.

H. Goardon

Da feiz hon tadou koz

Le contexte historique

Pour bien comprendre le sens des paroles de Da feiz hon tadou koz, et notamment de son refrain, il faut se placer dans le contexte du début du 20ème siècle, marqué par les lois de séparation des Eglises et de l’Etat.

De 1801 à 1905, les relations entre les Eglises et l’Etat étaient régies par le concordat signé entre Bonaparte, Premier Consul et le Pape Pie VII (le régime du concordat est toujours en vigueur en Alsace Lorraine, deux provinces qui n’étaient plus françaises en 1905). Il prévoyait, notamment, que les évêques soient nommés sur proposition du Ministre en charge des cultes, après accord préalable du Pape, et que l’Etat rémunère les membres du clergé. Le vote de plusieurs lois a opposé le gouvernement de l’époque à la hiérarchie catholique, pour aboutir en 1904 à la rupture des relations diplomatiques entre la France et le Vatican.

La loi sur les congrégations religieuses de 1901 aboutit à la fermeture d’établissements d’enseignement et à l’expulsion hors de France de milliers de religieux. La loi de séparation des Eglises et de l’Etat, promulguée le 9 décembre 1905, prévoit que la République garantit le libre exercice des cultes, mais ne salarie ni subventionne aucun culte, le clergé ne sera plus rémunéré par l’Etat. La loi prévoit aussi un inventaire des biens mobiliers et immobiliers des églises avant que ne soit rendue aux associations cultuelles la partie de ces biens estimée nécessaire au culte et que le reste soit saisi. Ces inventaires seront interrompus par Clemenceau, alors ministre de l’intérieur, à la suite d’incidents meurtriers entre la population et les forces de l’ordre,

A cette agitation qui touchait tout le pays, s’ajoutait en Bretagne, le problème de la langue bretonne; en effet, en 1902, une circulaire ministérielle s’en était prise aux prêtres qui faisaient le catéchisme et les célébrations en breton. En janvier 1904, 103 prêtres du diocèse de Quimper et de Léon, étaient privés de traitement par décision préfectorale, pour « emploi abusif de la langue bretonne ».

On comprend mieux, au vu de ces éléments le sens, la force et le succès auprès des paroissiens bretons de Da feiz hon tadou koz.

L ‘abbé Louis Abjean

Louis Joseph Marie Abjean est né en 1876 à Ploudaniel, mais sa famille s’installe à Lesneven où son père était secrétaire de mairie. Après ses études au collège de la ville puis au grand séminaire de Quimper, il fut ordonné prêtre en juillet 1902, et il célébra sa première messe le 10 août à Lesneven.

L’Ouest Eclair du 11 août 1902 le relate dans un petit article qui reflète bien l’ambiance qui règnait à l’époque au sein de l’Eglise :

« A l’occasion d’une première messe

Ce matin, a été célébrée la première messe d’un jeune prêtre , M. l’abbé Abjean, fils du secrétaire de mairie de Lesneven.

A cette occasion, un banquet a été servi à midi à l’Hôtel Chevallier. A ce banquet assistaient M. l’abbé Gayraud, M. de Cuverville et Soubigou, conseillers minicipaux, la famille et quelques amis du jeune prêtre.

M. Gayraud a prononcé un discours très applaudi dans lequel il a dit qu’il se trouvait dans la région pour protester de toutes ses forces contre les atteintes à la liberté de conscience dont se rend coupable le gouvernement actuel.

M de Cuverville, qui prit ensuite la parole, s’éleva avec énergie contre la tyrannie maçonnique qui nous régit. Il félicita les Bretons de la belle attitude qu’ils n’ont cessé d’avoir depuis la promulgation des iniques décrets et encourage vivement à continuer la résistance ».

En octobre 1902, à l’âge de 26 ans, il est nommé vicaire à Goulien, auprès du recteur Jacques Goret, avec
lequel il s’impliquera fortement dans les élections municipales de 1904, dans le but de faire battre le maire de l’époque, Simon Dagorn, un républicain, un « rouge »,

Christian Pelras relate ces événements dans son livre:

« …C’est que ces derniers [le recteur Goret et son vicaire Abjean] s’engagèrent avec fougue dans une lutte politique à l’issue de laquelle Simon Dagorn devait être battu.

L’un des responsables de l’élection de celui ci, et son plus farouche « supporter » était l’instituteur Le Goualc’h, un ancien frère des écoles chrétiennes défroqué. Le vicaire Abjean, qui se piquait de poésie bretonne, s’attaqua d’abord à lui par le biais de chansons satiriques qu’il faisait circuler dans la population et dont on se souvient encore aujourd’hui. Les excès du combisme lui donnèrent de nouvelles armes : dans un pays fortement attaché à sa foi catholique, les mesures anticléricales du Gouvernement ne pouvaient que détacher de lui les modérés. Aux élections municipales de 1904, la campagne se fit au son du nouveau cantique de l’abbé devenu par la suite un des cantiques les plus chantés de Bretagne bretonnante :

Da feiz hon tadou koz

Ni zalho mad atao ».

Pour preuve de la tension qui régna à Goulien pour ces élections municipales, cette lettre qu’adressa le 2 mai 1904, au Préfet du Finistère, l’instituteur H, Le Goualc’h:

« Je me fais un devoir de vous renseigner sur la manière dont se sont faites les élections d’hier. D’abord, je vous dirai que Mr le Maire n’a rien fait pour préparer sa réélection. Au contraire, il avait juré, parait-il aux curés qu’il n’aurait figuré sur aucune liste. En effet, samedi soir encore, il a fallu de pressantes exhortations pour le décider à consentir à ajouter son nom sur la liste; moi et les conseillers en étions navrés. Hier cependant, à la mairie, devant l’urne électorale, M. Dagorn a agi en homme catégorique devant l’insolence des « hommes noirs »…
Quant aux cléricaux! C’est autre chose! Les prêtres, M. Goret Jacques, recteur et Abjean Louis, vicaire, depuis longtemps préparaient la lutte d’hier, depuis un mois surtout. Tous les électeurs de la commune, ont reçu à diverses reprises, la visite de ces messieurs. Si le vicaire le matin, avait douté d’un électeur, le soir cet électeur recevait la visite de M. Goret Jacques. On a vu l’Abbé Abjean sortir, après minuit des réunions organisées dans des auberges, et les candidats du «presbytère» en sortir abrutis par la boisson…

Voilà, Monsieur le Préfet, la conduite des «hommes noirs», que la république paye. Nous n’avons pas voulu protester, contre cette élection, vu l’indécision du Maire et la défection de quelques candidats de la liste républicaine, et vu surtout la forte majorité des cléricaux.

L’instituteur de Goulien
H. Le Goualc’h »

L’inventaire des biens de l’église , prescrit par la loi de séparation, fut très mouvementé à Goulien :
Le 5 mars 1906, l’agent chargé par le Gouvernement de faire l’inventaire du mobilier de l’église paroissiale de Goulien, dut y renoncer face aux protestations du recteur, du conseil de fabrique et des paroissiens massés dans l’église. C’est donc avec l’aide d’un escadron de cuirassiers que l’inventaire eut lieu.

Pendant son séjour à Goulien, l’abbé Abjean rassembla autour de lui, des jeunes de la paroisse dans un groupe dénommé « Paotred ar C’hap » ( les jeunes gens du Cap ).

En 1907, il est nommé vicaire à Pleyber christ, auprès de son oncle l’abbé Jean Baptiste Guillou. Il y restera jusqu’en 1926. Il y laissera le souvenir d’un homme plutôt autoritaire, s’impliquant activement dans la vie culturelle de la commune, favorisant en particulier le développement du théâtre en breton. C’est de son séjour à Pleyber Christ, que date la seule photo que nous ayons de lui, retrouvé par l’association Triskell Pleyber Patrimoine, prise ,vraisemblablement en 1926, en compagnie d’appelés faisant une retraite spirituelle à N.D. de la Salette.

labbe-abjean En 1926, il devient recteur de Plourin lès Morlaix, jusqu’en 1930, puis il est nommé curé doyen d’Elliant, où il décède le 21 novembre 1933, dans sa 58 ème année. Sa notice biographique, parue dans la Semaine religieuse de Quimper et de Léon, précise que plus de 60 prêtres assistaient à Elliant à la messe d’enterrement le jeudi matin 23 novembre dans une église comble, et qu’ils étaient 110 l’après midi à Lesneven où il fut inhumé dans la tombe familiale.

Il est décrit comme un optimiste, qui inspirait la confiance par « son visage ouvert, son bon sourire, sa main largement tendue. Un vieux trégorrois de Plourin disait : »An aotrou Abjean hen euz eur parapluie ledan, plas zo d’an holl dindan « (Monsieur Abjean a un grand parapluie, en dessous il y a de la place pour tout le monde ) ».

Le cantique

Si l’abbé Abjean est bien l’auteur des paroles de Da feiz hon tadou koz, il a repris l’air d’un cantique français « Sainte religion », qui lui même avait été repris dans le cantique breton « Ar Relijion ».

ar-relijion

Les similitudes entre les refrains de Da feiz hon tadou koz et Ar Relijion (« endro d’he baniel » dans l’un, « gant da vaniel renet » dans l’autre, « kentoh ni a varvo » dans l’un, « ma vez red ni varvo » dans l’autre), laissent à penser que Louis Abjean s’est inspiré en partie d’ Ar Relijion, et a repris le même air, qui n’est autre que celui du cantique français « Sainte religion » .

da-feiz-hon-tadou-kozh

Ce cantique, très connu pour son refrain, hymne à la foi des « vieux pères » que l’on défendra s’il le faut jusqu’à la mort, ne comporte que 4 couplets, retraçant chacun une étape de la vie : le premier parle de l’enfant et de sa mère, le second indique aux jeunes gens la voie de la sagesse dans la foi chrétienne, le troisième décrit le vieil homme au soir de sa vie espérant dans le paradis, et le quatrième nous dit que la vie a peut être été dure mais que la porte des cieux nous est ouverte.

D’ ar c’hrouadur bihan, e kichenig e gavel

E lakit eur vamm vad, en deiz evel en noz

Er boan hag en anken, hi a daol buan eur zell

War groaz santel Jesuz, he sonj er baradoz
Au petit enfant, près de son berceau

Mettez une bonne mère, le jour comme la nuit

Dans la peine et la douleur, elle jette vite un regard

Sur la sainte croix de Jésus, en pensant au paradis

D’ar pôtr, d’ar plac’h yaouank, c’hwi ‘ziskouez
hent ar furnez

C’hwi ‘lavar : «it gantan heb krena dirag den

Bezit, tud yaouank Breiz, bezit epad ho puhez

Ato gwir gristenien, treitourien birviken !

Au jeune homme, à la jeune fille, vous montrez

La voie de la sagesse

Vous dîtes : allez avec lui, sans trembler devant personne

Soyez, jeunes gens de Bretagne, soyez toute votre vie

Toujours de vrais chrétiens, des traitres, jamais!
D’an den koz, gwenn e benn ,e korn an tan azezet

O skuilh daelou a geuz war e amzer genta

War-lerh kalz a boaniou, c’hwi lavar, Salver karet

Er baradoz e vo eürusted evitan

Au vieil homme, la tête blanche, assis au coin du feu

Versant des larmes de regret sur ses jeunes années

Après tant de peine, vous dîtes, Sauveur aimé

Au paradis il trouvera le bonheur
D’an den diwar ar mez, kenkoulz ha d’an den a vor

C’hwi a ro nerz-kalon da stourm er boan ato

Gouzout a reont, en nenv e kavint oll dor digor

Ar vuhez’vo bet tenn, d’an drubuilh, kenavo

A l’homme de la terre comme à celui de la mer

Donnez la force de toujours lutter dans la peine

Ils savent, qu’aux cieux, ils trouveront toutes les portes ouvertes

La vie aura été dure, aux soucis, kenavo

Eglise de Beuzec cap-sizun ,11 septembre2009,les sonneurs du bagad et des choristes

Créé en 1904 à Goulien, Da feiz hon tadou koz, a eu rapidement une grande notoriété, au delà du Cap sizun, et a été chanté dans toutes les paroisses de Basse Bretagne lors de différentes célébrations, mais aussi de manifestations sans caractère religieux car il est perçu par beaucoup comme un symbole de leur attachement à leur région et à la langue bretonne. Deux exemples permettent de l’illustrer :

Pierre Jakez Hélias dans « Le cheval d’orgueil », parlant de l’église de Pouldreuzic écrit :

« Mais je puis témoigner que le chant le plus fermement exécuté dans l’église de Saint Faron et de Saint Fiacre est Da feiz hon tadou koz, pour lequel l’assistance entière, à la fin de la messe, promet de rester fidèle à la religion de ses pères, jurant de mourir plutôt que de l’abandonner.»

Plus près de chez nous, lors des manifestations contre la construction d’une centrale nucléaire à Plogoff, il fut également chanté. René Pichavant le relate dans son livre « Les pierres de la liberté », en décrivant un accrochage entre 300 opposants à la centrale et les forces de l’ordre :

« On réplique par un cantique jailli de la mémoire, Da feiz hon tadou koz, comme un chant révolutionnaire, Tous, et ceux qui croient au ciel et ceux qui n’y pensent plus, les racines à vif, reprennent instinctivement l’air des fins de messes, quand l’église fleurait l’encens et bruissaient les soutanes rouges des enfants de choeur. La voix force au passage : Ni paotred Breiz Izel, ni zalc’ho mad atao, (nous, hommes de Basse Bretagne, nous tiendrons bon toujours), et devient cri : Kentoc’h ni a varvo (plutôt nous mourrons ). A bon entendeur, salut.
Les assaillants surpris ont baissé les armes, moment intense ».

Da feiz hon tadou koz fait partie du patrimoine culturel breton, mais aussi du patrimoine de la commune de Goulien, mais son histoire est mal connue. Cet article avait pour but de relater les conditions historiques de sa création et ainsi mieux comprendre le sens des paroles du cantique, ainsi que les raisons de son succès pendant de si longues années.

Henri Goardon

Remerciements à l’association Triskell Pleyber Patrimoine de Pleyber Christ et à son président Mr Alain Martin pour leur documentation sur l’abbé Abjean et notamment la photo qu’ils ont aimablement mis à notre disposition

L’eau

La production et la distribution de l’eau est assurée, à Goulien, par le Syndicat Intercommunal des Eaux du Nord Cap Sizun, qui regroupe les communes de Beuzec, Cleden, et Goulien, et dont le siège est à la mairie de Goulien.

L’eau distribuée aux habitants de Goulien provient de la station de Lannourec, créée en 1965, qui comprend 5 puits et un forage profond ; un périmètre de protection d’une trentaine d’hectare a été mis en place pour préserver la qualité de l’eau.

Le puits principal du captage de Lannourec

L’eau produite est stockée dans le château d’eau  de Moulin Castel, d’une capacité de 500m3, et distribuée ensuite aux abonnés du Syndicat dans 32,5 kms de canalisations sur Goulien.

Le réservoir de Moulin Castel

La production de la station de Lannourec a été, en 2017, de 125 677 m3, les 290 abonnés de Goulien en ont consommé 40477m3.

La gestion de la production, de la distribution et  de la facturation  est assurée par l’agence SAUR de Pont L’abbé,par un contrat de délégation de service public.

https://www.saurclient.fr

La qualité de l’eau est régulièrement contrôlée par les services de l’Agence Régionale de Santé et par la Saur

Rapport 2017 de l’Agence Régionale de Santé :

SYND NORD CAP SIZUN Info UDI LANNOUREC

 

La borne de recharge électrique

Le  SDEF (Syndicat d’énergie et d’équipement du Finistère), auquel adhère la commune de Goulien, a installé une borne de recharge, pour les véhicules électriques près de la mairie, devant la place du 19 mars 1962.

Pour les conditions d’utilisation consulter le site du SDEF, et l’onglet :”bornes de recharge”http://sdef.fr

Comité des fêtes

Le comité des fêtes de Goulien a organisé en 2018  :

+  la fête de la musique le 21 juin, au bourg, où  des musiciens et des chanteuses ont fait le spectacle, devant le public qui se restaurait d’un pique-nique participatif. Une belle soirée

+le 29 juillet, le repas prévu chez Felix, en raison du vent et de la pluie, a eu lieu à la salle communale, où  plus de 150 convives, dans une ambiance festive,  ont  passé une excellente après midi

Au programme :

+le 25 novembre  Marché de Noêl à la salle communale.

+le 7 décembre  repas de crêpes, au profit du Telethon, à la salle communale

Contact:   Magali  Le Bouhart, au commerce communal  Le Daiquiri

Repas à Ti  Felix en 2017

Frelon asiatique

On constate actuellement une recrudescence de nids de frelons asiatiques, dans les hangars et autres bâtiments agricoles, dans les abris de jardin, les remises et même les compteurs d’eau.  Attention également au moment de tailler les haies, des nids de frelons peuvent s’y trouver.

En cas de découverte de nids, contacter Marie Hélène Perennou au 06.38.86.23.89 ou au  02.98.70.05.57

Les archives de l’actualité


Frelons asiatiques

L’automne est arrivé et avec la chute des feuilles se révèle l’ampleur de l’invasion des frelons asiatiques dans le Cap. Déjà huit colonies trouvées et détruites sur la commune de Goulien (Kerveguen, Kergonvan, Kerisit, Kerspern, Trevern, Kervoën, Pennarun). Et ce n’est certainement pas fini.

Avant le piégeage du printemps, dès le mois de février, destiné à détruire les nouvelles reines, il est important de rester vigilant. La destruction des nids de frelons asiatiques sont pris en charge par la Communauté des Communes. Vous pouvez contacter la mairie de Goulien au 02 98 70 06 04 . Marie-Hélène Perennou, référente sur la commune de Goulien, passera vérifier et répondre à vos questions.ererere

piege-frelon-asiatique

Vous trouverez ci-joint des informations complémentaires sur les frelons asiatiques.

Chorale – Avel dro

Avel Dro – Chorale

chorale-avel-dro-en-concert-a-goulienMme Maryvonne Carval – Trévern – 02.98.70.09.88
La chorale Avel Dro compte 45 adhérents.
Mais rassurez-vous futurs amis chanteurs… il y a encore de la place et nous serons heureux de vous accueillir !
Chef de choeur: Isabelle   Girard

Vous souffrez un peu, beaucoup de solitude ? Vous souhaitez rencontrer d’autres humains sans vous faire manger par eux ? Vous avez le désir de vous exprimer tout en étant soutenu par un groupe bienveillant ? Vous avez envie d’un nouveau loisir qui vous décoiffe un peu mais pas de trop ? Les Bleus vous ont terriblement déçu et vous avez fini par penser qu’il n’y a pas que le foot dans la vie ? Vous devinez que l’art peut vous ouvrir d’autres horizons voire la Porte du Paradis ? Vous en avez marre de la Compétition et du Star System ? Vous ne vous prenez pas trop au sérieux ? Vous n’êtes ni intolérant, ni intégriste, ni extrémiste ? Vous n’avez rien contre le fait d’ouvrir la bouche et de vous émerveiller de l’ Harmonie Sonore ? Mais avant tout : votre soirée du lundi est-elle disponible ? ALORS …LA CHORALE AVEL DRO EST peut-être FAITE POUR VOUS !!…

Répétitions le lundi à 20h30 à la salle communale (sauf en périodes de vacances scolaires)

Concert de Noël en l’église de Goulien le 17 décembre 2017

 

Broderie, art floral, loisirs créatifs-Labour Gwechall

Labour Gwechall : broderie sur filet, art floral et maintenant Pause Créative…

Broderie sur filet

Tous les jeudi après midi à la salle communale

broderie-sur-filetbroderie-sur-filetbroderie-sur-filetbroderie-sur-filetbroderie-sur-filetbroderie-sur-filet

Des broderies exposées sur les fenêtres de la mairie


Art floral

 

art-floral-17

..-..

Les cours d’art floral ont lieu le jeudi soir à 18h30 à la salle communale de Goulien avec Marina de Maïfleurs à Tréboul

25 € le cours et toutes les fournitures

Limite des inscriptions : 8 jours avant le cours

au 98 70 28 67 (Donnart Cathy)


Pauses Créatives

Ces ateliers ont lieu 2 mardis par mois à la salle communalelabour-gwechall

Loisirs pour tous

Depuis le 8 octobre 2014, la salle communale ouvre ses portes le mercredi à 14H30 à toutes personnes, de 0 à 111 ans, désireuses de se rencontrer et de partager un moment intergénérationnel ludique et convivial.

 

Jeux de société, de cartes… Lecture… Jeux extérieurs…
Pâtisseries… : Hervé Kermoal, pâtissier à la retraite, s’est proposé de confectionner le goûter. Mercredi 15 octobre, il proposait ainsi un Tudy aux pêches ; les gâteaux n’ont aucun secret pour lui.

Continuez à en parler autour de vous et venez nombreux!

loisirs-pour-tousloisirs-pour-tous

Pour voir plus de photos, cliquez ici http://goulien.fr/galerie-photos-des-associations

Sociétés de chasse

La Perdrix

La société de chasse a été créée en 1967 par quelques propriétaires voulant gérer la faune et définir un règlement pour les chasseurs de Goulien.
La société compte bon an mal an une trentaine de fusils.
Elle organise tout les ans, depuis trente ans, une fête champêtre sur le site des éoliennes de KERREST en GOULIEN, un concours de chiens d’arrêt, un ball trap où viennent se mesurer les fines gâchettes du secteur. Le concours de chiens draine les chiens de tout le département et même des départements limitrophes. Un concours de rapport à l’eau clôture la journée des chiens avant la remise des prix.
Durant la journée on peut se restaurer sur place, ragoût aux pruneaux le midi et patates au lard le soir.
La société organise durant la saison de chasse plusieurs battues de régulation des prédateurs ; plusieurs chasseurs ont l’agrément de piégeurs. N’hésitez pas leur faire appel en cas de dégâts dans vos poulaillers !

Président : Roger Goraguer. 02 98 70 26 74

Société de chasse intercommunale La Colonie

cultures-a-gibiers-2014-1 La Colonie a été créée le 17 septembre 1974 à l’initiative d’agriculteurs chasseurs de Beuzec et Goulien.
Pour la saison 2014-2015 la société compte 9 adhérents.
Le Président est M. Pierre PERENNOU et le siège social se trouve à Kergulan.

La société organise tous les ans un repas champêtre (cochon grillé) qui a lieu le 2ème dimanche de juillet auprès de la chapelle St Laurent à Lannourec (environ 300 personnes).
Elle organise 2 battues aux chevreuils tous les ans ainsi qu’une journée de déterrage blaireau à la demande des agriculteurs ayant subi des dégâts dans les maïs. Elle a 2 piégeurs agréés qui piègent toute l’année et qui se tiennent à la disposition des personnes intéressées.
cultures-a-gibiers-9 Depuis 2 ans la société, en accord avec les propriétaires, a mis en place des cultures à gibiers ainsi que des jachères fleuries sur une superficie de 3 ha dont 2 proches du captage de Lannourec ensemencé avec de l’ajonc pour un des hectares et du ray-gras et de la fétuque pour l’autre hectare. Le reste étant ensemencé en blé noir, radis fourrager, avoine, seigle forestier. La Colonie a aussi mis en place des agrainoirs pour subvenir au petit gibier en période difficile.
Personne à contacter : Pierre PERENNOU 02 98 70 05 57 cultures-a-gibiers-8 cultures-a-gibiers-7

Informatique – Goulien.net

Le club informatique Goulien.net créé en 2010 est actuellement hébergé gracieusement par la municipalité dans un local situé au-dessus de la salle communale de Goulien. Le club a pour but principal de permettre à chacun d’utiliser son ordinateur au quotidien, de partager ses connaissances, de progresser à son rythme. L’utilisation des traitements de texte, la création de cartes de voeux, le classement des photos font partie des séances qui ont eu du succès.
Il regroupe aujourd’hui 70 adhérents qui viennent de tout le Cap-Sizun et même au-delà. Bien entendu ce club s’ouvre à toutes et à tous en dehors de tout niveau de connaissances en informatique.
L’animation du club est assurée par Jacques Munck et  Francis  Yvenou

Jours et horaires des séances :
Les mardi, mercredi, vendredi de 14h00 à 16h00 et de 16h00 à 18h00

Contacts :
Pour tous renseignements ou inscriptions : goulien.net@gmail.com

Les inscriptions auront lieu les mardi 4 et mercredi 5 septembre 2018 de 14 h à 17 h, à la salle d’informatique

Adhésion :
La cotisation annuelle est fixée à 20 euros.
Les séances s’étalent de début octobre à fin mai de l’année suivante.
Le nouveau bureau se compose de :
• Jacques Munck président et trésorier
• Cathy Donnart vice-présidente
• Martine Munck secrétaire


Goulien sports

L’entrainement a repris pour les joueurs de Goulien Sports, pour préparer la saison 2018-2019, qui s’annonce pleine d’ambition  avec le recrutement de joueurs évoluant dans des divisions supérieures.

Le calendrier de la saison 2018-2019 est consultable sur le lien:

Compétitions


Voici le nouveau Conseil d’Administration pour la saison 2016 – 2017

– Président d’honneur : Claude KERLOCH

– Président : Thibaut DONNART

– Vice Présidents : Dominique PRIGENT, Claude L’HELGOUALC’H

– Secrétaire : Marie GORAGUER

– Trésorier : Marianne JOIN

– Trésorier adjoint : Ludovic MOAN

- Membres  : Ludovic MOAN – Jean Yves GORAGUER – Eric DANZE – Nicolas LE LAY – Michel LAPART – Christophe LE CORRE – Stéphane PERON – Ludovic JOIN – Jean Jacques LE LAY – Antony Saouzanet – Vincent LE BOUHART

 

 


« Challenge Qualité Foot »

challenge-qualite-foot Le samedi 9 Janvier à RENNES, GOULIEN SPORTS s’est vu récompensé par la Ligue de Bretagne de Football en tant que lauréat du « Challenge Qualité Foot ». Cette distinction se décline en 7 groupes de niveau hiérarchique et récompense les clubs les plus actifs dans l’amélioration :
• des structures (augmentation du nombre de licenciés, du nombre d’encadrants …)
• des comportements (diminution du nombre de matchs de suspension …)
• des actes d’incivilité.

 Avec notre club, 8 autres clubs du District Finistère Sud de Football étaient ainsi distingués sur les 1100 que compte la Bretagne.

 La remise des récompenses a eu lieu dans les salons Breizh Klub du Roazhon Park à RENNES en ouverture du derby breton STADE RENNAIS – FC LORIENT.


sam

 Equipe A :
Accroupis (de gauche à droite) : Pierre LE COANT – Dimitri STERVINOU – Yvan GENTRIC – Nicolas GOARDON – Thierry VELLY – Anthony SAOUZANET – Jérémy RAOUL.
Debout (de gauche à droite ) : Florian PERHERIN – Ludovic MOAN – Simon DAGORN – Dominique PRIGENT – Romain GORAGUER – Christophe LE CORRE – Vincent LE BOUHART.


equipe-b-goulien-sports

Equipe B

Accroupis ( de gauche à droite ) : Ludovic JOIN – Stéphane PERON – Anthony RAULT – Evann MICHELET – Eddy RAULT – Michel DONNART (dirigeant)
Debout (de gauche à droite ) : Daniel PERHERIN (arbitre de touche) – Jordan ARHAN – Fabien DANZE – Thibaut DONNART – Valentin RAOUL –
Brendan LE BOUR – Eric DANZE (responsable Equipe B)



GOULIEN SPORTS mis à l’honneur 2 fois la saison dernière par la Ligue de Bretagne et le District Finistère Sud de Football.

david-hily-lors-de-la-remise-des-recompenses David HILY, après avoir passé son examen d’arbitre, a commencé sa carrière en 2008, à l’âge de 17 ans en tant qu’arbitre officiel de Goulien Sports.

Il a, pendant quelques années arbitré des matchs de district. Son sérieux et ses qualités d’arbitrage l’ont rapidement fait gravir les échelons et actuellement il officie en tant qu’arbitre de ligue.

La saison dernière il a été distingué par la Ligue de Bretagne et le District Finistère Sud de Football en tant que jeune Arbitre de Ligue.

David, depuis 2008 est toujours l’arbitre officiel du club.


Remise des récompenses au District Finistère Sud de Football benevole-du-mois

Les 5 bénévoles de la saison dernière entourés d’André Toulemont (au centre), Président du district et des membres du District.
Depuis Janvier 2014, La ligue de Bretagne de Football a lancé l’opération “Bénévole du mois” .

Cinq bénévoles, dont Marie Goraguer, bénévole à Goulien Sports depuis de nombreuses années et secrétaire du club depuis 15 ans ont été récompensés la saison dernière par la Ligue de Bretagne et le district Finistère Sud de Football pour les services rendus à leurs clubs respectifs et au football en général.
equipe-b-de-goulien-sports-en-entente-avec-es-beuzec-c-et-qui-joue-cette-saison-sous-le-nom-es-beuzec-3

 

 

 

 

 

 

 

Photo du match contre Pouldergat 2 De gauche à droite (accroupis) Julien SERGENT (ESB), Stéphane DANZE (ESB), Christophe GOUDEDRANCHE (GS), Loïc GORAGUER (ESB), Stéphane PERON (GS), Fabien DANZE (GS) De gauche à droite (debout) Daniel PERHERIN (GS) arbitre de touche, Arnaud PIRIOU (GS) arbitre de la rencontre, Eric DANZE (GS) responsable d’équipe, Bertrand LANNOU (ESB), John LEBOUCHER (ESB), Simon DAGORN (GS), Stan TRETOUT (ESB), Gaëtan DESPLOIX (ESB), Vincent CASTREC (ESB).

Collecte de journaux

Goulien Sports collecte toutes sortes de journaux usagés (style Ouest France ou Télégramme) dans le but de les recycler et gagner un peu d’argent pour l’association. N’hésitez pas à venir déposer vos journaux au stade de Kerros ; une caisse est à disposition à proximité du défibrillateur. Merci de votre participation ! lequipe-de-goulien-sports-2015
De gauche à droite : Debout : Ludovic Carré, Jacques Oliva, Christophe Le Corre, Florian Perherin, Franck Lapart, Jeremy Raoul, Vincent Le Corre, Sébastien Kersaudy Accroupis : Jayson Le Bourg, Nicolas Goardon, Dominique Prigent, Clément Le Bars, Anthony Saouzanet, Steven Carval, Ludovic Moan, Nicolas Le Lay stade-de-kerros-goulien

goulien-sport-1941-42

Lien vers le site du District finistère Sud : http://foot29s.fff.fr/cg/7703/www/index.shtml

Bulletins municipaux

Bulletin municipal n°28 Eté 2018

Bulletin municipal n°27 Février 2018

Bulletin municipal n°26 Eté 2017

La bibliothèque municipale Christian Pelras.Le video ciné

bibliotheque-christian-pelras

Horaires d’ouverture :

Mercredi de 14h30 à 18h

Samedi de 11h à 12h et de 14h 16h.

Les bénévoles de la bibliothèque, Christiane Donnart, Marie-Hélène Dehapiot, Marie-Françoise Corre, Maryvonne Carval, Annick Donnart et Muriel Prigent sont heureuses de vous accueillir à la bibliothèque municipale de Goulien.

Venez rejoindre nos 177 adhérents (dont 12 nouveaux) qui ont effectué en 2017 plus de 2000 prêts.

Vous aurez accès à plus de 1620 ouvrages, 293 BD, 11 livres lus et 73 CD, quel que soit votre âge et vos goûts. Si vous ne trouvez pas le livre que vous cherchez, nous vous le réserverons auprès d’une des bibliothèques départementales du Finistère. Vous pourrez vous inscrire aux ressources en lignes offertes par la Bibliothèque départementale (consulter différents magazines, par exemple)

En 2017, 337 nouveautés ont rejoint nos rayons.

De plus, chaque trimestre, nous nous rendons à la bibliothèque départementale à Quimper afin de renouveler 200 ouvrages.

Un poste public avec accès internet est à votre disposition aux heures d’ouverture.

Composition du bureau de l’association:

Présidente :  Muriel Prigent

Secrétaire:  Annick Donnart

Trésorière:  Christiane Donnart

 

Tarif:

8 euros l’année par foyer et gratuit pour les moins de 15 ans

interieur-bibliotheque-1 Horaires d’ouverture : Mercredi de 14h30 à 18h Samedi de 11h à 12h et de 14h 16h interieur-bibliotheque-2

Le vidéo ciné

propose chaque mois, la diffusion d’un film dans la salle « cinéma » de la maison du vent, le samedi  à 20h30

Les films sont annoncés dans l’agenda du site.

La cotisation est de 8 € par an et par famiile

La salle audiovisuelle

Samedi 8 décembre 2018 à la Maison du vent.

http://allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=247291.html

Samedi 10 novembre 2018 à 20h30

La bande annonce:

Le samedi 13 Octobre 2018 à 20h30

La bande annonce:

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=177631.html

Le samedi 15 septembre 2018  à 20h30

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=245285.html

 

Collecte des déchets

Vous retrouverez toutes les informations sur la collecte des déchets et les consignes de tri en cliquant sur ce lien:

www.cap-sizun.fr/dossiers/dossiers.php?id_dossier=173

consignes-de-tri-dans-le-sac-jaune

Consignes de tri :

consignes-de-tri-les-autres-dechets

Les emballages recyclables :

Une grande partie des déchets sont recyclables, c’est en les mettant en sacs jaunes et en les déposant dans les bacs appropriés qu’ils pourront être transformés en objets de la vie courante : bouteilles plastiques, matière textile, containers plastiques, arrosoirs, bancs publics, vélos… Pour ne pas se tromper, il suffit de penser aux familles de déchets :

les bouteilles et les flacons plastiques,

les emballages métalliques,

le papier et le carton.

Le papier :

memo-tri-papier

Chaque année, ce sont 4 millions de tonnes de papiers qui sont lues, consommées et utilisées. Ce qui en fait le premier déchet en poids présent dans nos poubelles.

90% des Français le disent : « le papier est le déchet le plus facile à trier ». Pourtant, seulement 47% des papiers sont triés et recyclés en France.

La nouvelle consigne de tri est simple : OUI ! Tous les papiers se recyclent.

4 gestes pratiques à mémoriser avant de jeter ses papiers

1- Inutile de les comprimer ou de les froisser.

2- Inutile de les déchirer ou de les déchiqueter. (Cela complique leur transport et leur tri).

3- Inutile de retirer les agrafes, spirales, etc. (Ils seront retirés lors du recyclage).

4- Enlevez les CD ou autres produits promotionnels, souvent donnés avec les magazines.

•Vous pouvez mettre les sacs plastiques et les emballages de pack d’eau : ils seront recyclés en sac poubelle… Ces emballages sont souples, ne pas les confondre avec les emballages dit “craquants” (vous ferez la différence à l’oreille)

•On ne met dans le sac jaunes que les emballages plastiques qui ont un BOUCHON

•Ne laissez pas la publicité ou le magazine dans son film plastique, séparez les et mettez les dans le sac jaune.

Attention aux pièges et aux faux amis

•Certains papiers subissent des traitements chimiques les rendant impropres au recyclage (papiers peints, photos, autocollants, etc.).

•Les papiers d’hygiène (mouchoirs, papier toilette, serviettes en papier, etc.) et les papiers au contact d’aliments (papiers de boucherie, fromagerie, etc.) sont à jeter dans la poubelle avec les ordures ménagères.

Le papier peut être recyclé jusqu’à 5 fois en papier journal alors n’hésitons plus, trions !

Retrouvez plus d’informations sur le site www.ecofolio.fr

colonne-verreLe verre :

Le verre est un emballage qui se recyle à l’infini ! Pour cela il faut le déposer dans les colonnes présentes aux emplacements précités et sur les parking de tous les supermarchés (je ramène ma bouteille vide en allant faire mes courses…).

La vie paroissiale

Les pardons de l’été:

Le 29 juillet a eu lieu le pardon de Saint Goulven

Le 14 août à 18h30, pardon de Notre Dame de Bonne nouvelle à Lannourec

Ouverture de l’église

Tous les jours, les mois de juillet et d’août, de 10h à 19h

Vendredi, samedi, et dimanche, à partir de septembre, de 10h à 18h

En raison des travaux de restauration de la charpente et de la couverture , l’église sera fermée à partir du 17 septembre 2018

Horaires des messes (un samedi par mois)

Goulien fait désormais partie de la paroisse St Tugdual. Pour connaitre les jours et heures des messes:diocese-quimper.fr/br/diocese/paroisses/saint-tugdual-douarnenez

Obsèques religieuses

Pour l’organisation d’obsèques religieuses, vous pouvez contacter :

Marie-Hélène Dehapiot : 02.29.40.61.91

Daniel  Dreau  : 02.98.70.14.00

Pour se renseigner sur les services de l’Eglise , s’adresser à:

Accueil de la Communauté Chrétienne Locale au “Vieux Maison”, 3 place de l’église à Pont-croix de 10h30à 12h  : 02.98.75.03.84

 

Halte garderie – Ti’Câlins

ticalinsDepuis plusieurs années déjà, la Halte-Garderie Ti Câlins et son bébé bus voyagent sur les routes du Cap Sizun. Structure itinérante, elle offre un service d’accueil occasionnel et flexible aux familles, un lieu d’éveil et de socialisation pour les enfants de 3 mois à 6 ans.

Ayant comme valeur essentielle le bien-être des enfants qu’elle accueille, l’équipe se compose de personnel qualifié : une Educatrice de Jeunes Enfants Directrice, une Auxiliaire de Puériculture, un agent C.A.P. Petite Enfance, et une Assistante Petite Enfance.

Les communes qui accueillent la structure mettent à disposition une salle polyvalente, agréée par la Protection Maternelle et Infantile. Chaque matin, l’équipe aménage celles-ci pour proposer des espaces de jeux, de repas, de sommeil et de soin, tout en garantissant la sécurité de vos enfants. Le bébé bus nous accompagne au quotidien pour le transport du matériel, mais aussi en guise de coin repos (des petites couchettes y sont installées), cuisine et soin.

Que ce soit pour quelques heures, des demi-journées, des journées complètes, notre souplesse et nos différentes modalités d’accueil sauront correspondre à vos besoins.
Le calcul de votre tarif horaire se fait en fonction de la composition de votre famille et du montant annuel de vos ressources.
Une carte annuelle d’adhésion à l’association est obligatoire pour l’inscription : elle est valable pour tous les enfants concernés de votre famille.

A titre informatif, les tarifs varient de 0,20 à 2,91 euros et l’adhésion est de 20 euros en 2016.

Ti Câlins est ouvert du lundi au vendredi, de 9h à 18h sur les communes suivantes :
Le lundi à GOULIEN (salle communale)
– Le mardi à ESQUIBIEN (salle polyvalente)
– Le mercredi à BEUZEC-CAP-SIZUN (salle polyvalente Jean Dorval)
– Le jeudi à PONT CROIX (espace culturel)
– Le vendredi à CONFORT MEILARS (salle polyvalente)

En raison de travaux en cours à salle polyvalente de Confort, le bébé bus vient aussi tous les vendredi à Goulien

ti-calins

A noter : seulement 4 semaines de fermeture dans l’année : 3 semaines en août, 1 semaine à Noël. Nous restons ouvert durant les petites vacances scolaires.

Pour tout autre renseignement, n’hésitez pas à venir à notre rencontre ! Ou à nous appeler au 06.81.57.01.43.
A bientôt !

http://cap-sizun.fr/dossiers/dossiers.php?id_dossier=170